Ski nordique

Présentation

Le ski nordique offre des sensations de glisse et de plaisir de nature. Il permet notamment d’acquérir de nouvelles habilités motrices et cardio vasculaires.

Le ski nordique handisport regroupe deux disciplines : le ski de fond et le biathlon. 

En skating ou en pas alternatif pour le pratiquant debout, le skieur assis, quant à lui, évoluera en “luge nordique”.

Organisation de l'activité

En loisir ou en compétition, le ski nordique se pratique dans des clubs spécifiques FFH ou des clubs FFS ayant créé une section Handisport.

Il est obligatoire pour tout compétiteur qui désire participer aux compétitions de fournir un dossier de testing ou bilan fonctionnel. 

Pour les sportifs sourds et malentendants, un certificat médical est exigé en compétition afin d’attester du niveau de surdité du sportif (perte d’au moins 55 dB de la meilleure oreille sur 3 fréquences déterminées).

Les personnes handicapées visuelles sont guidées par un skieur qui les précède et qui leur fournit les informations nécessaires, à la voix, et le plus souvent avec un dispositif de radio-transmission ou d’amplification. En compétition, on distingue 3 niveaux de handicap visuel : B1 (aveugles), B2 (acuité inférieure à 2/60 et/ou champ inférieur à 5°) et B3 (même chose avec 6/60 et 20°). Tous peuvent s’aligner dans les épreuves de fond et de biathlon.

Epreuves et règlementation

La réglementation est identique aux règles de la FFS. 

Le skieur réalise un parcours, sur lequel sont installés plusieurs stands de tirs. À l’aide d’une carabine à air comprimé, il tire sur une cible mécanique distante de 10 m. Le tir des skieurs déficients visuels s’effectue grâce à un système laser.

 

CIRCUIT NATIONAL

Circuit de 3 épreuves qui se déroulent de janvier à mars, classement final individuel et par équipe. Certaines épreuves populaire de longue distance (transjurassienne, savoyarde, foulée blanche) font aussi partie du calendrier national.

 

CHAMPIONNATS DE FRANCE

Classement avec application des cœfficients de pondération en fonction du handicap.

Matériel

L'équipement en ski nordique est le suivant:

  • Un fusil à air comprimé avec un clip de cinq tir
  • Une luge de ski nordique qui comprend des ceintures de sécurité et autres attaches, ainsi qu'un dispositif de suspension pour minimiser l'impact sur le corps du skieur
  • Des skis, généralement fabriqués à partir de fibre de verre
  • Des cibles
  • Pour les déficients visuels il existe des carabines spécifiques à visée sonore.

Les pratiquants

Public concerné

Tous les publics Handisport sont concernés par le ski nordique depuis 1992. Avant cela seuls les handicaps moteurs étaient représentés dans les compétition internationales.
Les personnes déficientes visuelles ont, comme pour le ski alpin, un guide qui ouvre la marche en donnant des indications à l'athlète qui le suit.

Pour la partie tir à la carabine, il s'agit d'une carabine à air comprimé identique à celles des valides pour les sportifs ayant un handicap moteur. Pour ceux qui sont mal ou non voyants, ils effectuent leur tir avec une carabine laser à visée sonore.

Classifications

HANDICAPS PHYSIQUES

Luge nordique : concerne les personnes paraplégiques, tétraplégiques et assimilées. Adapté à la morphologie, le skieur est assis dans un siège monté sur 2 skis. Il se déplace à la seule force de ses bras, à l’aide de 2 bâtons.

  

HANDICAPS PHYSIQUES ET SENSORIEL

Ski debout : concerne les personnes amputées, IMC et assimilées, déficientes visuelles et auditives. La pratique et le matériel utilisé sont similaires aux personnes valides. Si ce n’est l’appareillage des skieurs amputés d’un membre inférieur, qui peut être spécifique à la pratique du ski nordique. La pratique du ski de fond pour les personnes porteuses de déficiences visuelles est conduite par un guide.

Contacts utiles

DIRECTEUR SPORTIF

Christian FEMY
Tél. 06 14 44 47 70
ski@handisport.org

Facebook