Bowling

Présentation

La Fédération organise la pratique du bowling en compétition pour personnes sourdes et malentendantes.

Cependant, le bowling peut être pratiqué par les personnes handicapées physiques en loisir.

L’objectif est de renverser un maximum de quilles en faisant rouler une boule avec un nombre limité de tentatives.

Organisation de l'activité

En loisir ou en compétition, le bowling se pratique dans des clubs spécifiques FFH ou des clubs FFBSQ ayant créé une section Handisport.
Il est obligatoire pour tout compétiteur (joueurs sourds et malentendants) qui désire participer aux compétitions de fournir un certificat médical afin d’attester du niveau de surdité du sportif (perte d’au moins 55 dB de la meilleure oreille sur 3 fréquences déterminées).

Epreuves et règlementation

La réglementation est identique aux règles de la Fédération Française de Bowling et sports de quilles.

La commission sportive organise les compétitions nationales suivantes :

  • Coupe de France (mixte et handicap)
  • Championnats de France Vétérans (individuel et doublettes)
  • Championnats de France Doublettes (hommes et femmes)
  • Championnats de France Team (hommes et femmes)
  • Championnats de France Individuel (hommes et femmes)
  • Gold Cup (16 meilleurs qualifiés chez les hommes et 8 meilleures chez les femmes)
  • Open du bowling pour de la découverte du Bowling (licence Loisir ou Pass’Sport)

Matériel

Le matériel standard peut se résumer à l'utilisation de chaussures antidérapantes et d'une boule de bowling.

L’utilisation d’une rampe de lancement (gouttière) est autorisée pour les personnes n’ayant pas les capacités nécessaires d’effectuer un lancer à la main. Elle est dirigée par un assistant qui doit rester neutre et être dos au terrain durant toute la partie.

Les pratiquants

Public concerné

Une grande partie des publics Handisport sont concernés par le bowling. Seules les personnes déficientes visuelles ou très lourdement handicapées sont limitées dans la pratique.

Classifications

Pour les personnes sourdes et malentendantes en compétition, un certificat médical est exigé pour attester du niveau de surdité du sportif : perte d’au moins 55 dB de la meilleure oreille sur 3 fréquences déterminées.

Contacts utiles

DIRECTEUR SPORTIF

Lionel BORDAGE
bowling-sourds@handisport.org