Aviron

Présentation

Sport olympique depuis l'origine des Jeux olympiques modernes,
l'Aviron devient discipline paralympique en 2008 à l'occasion des Jeux
de Pékin, avec quatre courses inscrites au programme pour trois
classifications fonctionnelles.


Organisation de l'activité

L'Aviron se pratique sous toutes les formes : mer, rivière, compétition, loisirs, tourisme, ...

Sport de plein air, discipline complète par excellence, l'Aviron exige coordination, maîtrise de soi, endurance musculaire, esprit d'équipe et respect des autres.

En compétition sur le plan national :

  • Animations régionales,
  • Compétitions régionales,
  • Épreuves en salle,
  • Championnat de France et Critérium national,
  • Épreuves de sélection.

En compétition sur le plan international :

  • Régates internationales,
  • Coupes du Monde,
  • Championnats du Monde annuels sauf les années paralympiques,
  • Jeux paralympiques.

Epreuves et règlementation

Elle s'appuie sur celle de la Fédération Internationale des Sociétés
d'Aviron qui a pris en compte les aspirations du Comité Paralympique
International (IPC).

En compétition internationale, les 3 catégories fonctionnelles sont :

  • AS (arms and shoulders) ou bras et épaules. Cette classification correspond plus particulièrement aux sportifs paraplégiques hauts ou assimilés.
  • TA (trunk and arms) ou tronc et bras. Cette classification correspond plus particulièrement aux sportifs paraplégiques bas ou assimilés, polios, doubles amputés.
  • LTA (legs, trunk and arms) ou jambes, tronc et bras.
    Cette classification correspond plus particulièrement aux autres
    sportifs présentant un handicap physique, visuel, moteur et/ou mental.

Si les deux premières catégories (AS et TA) rament avec une assise
fixe et donc sans les jambes, la troisième catégorie (LTA) rament avec
un siège coulissant permettant d'utiliser la force musculaire des
membres inférieurs.

La FFA a adapté cette réglementation afin de faciliter l'accès
au plus grand nombre de personnes présentant un handicap notamment en
simplifiant le dossier exigé par la FISA pour la reconnaissance de
l'handicap intellectuel.

Matériel

Sous réserve d'une adéquation avec leur niveau technique et les
conditions de sécurité du moment, la pratique de l'Aviron par des
personnes handicapées peut s'effectuer dans tous types d'embarcations :
yoles, yolettes, outriggers, canoës, bateaux "découverte".

Par contre, les compétitions FISA ne se disputent que dans des
embarcations bien spécifiques et réglementées : skiff (monoplace),
double-scull (biplace) et quatre avec barreur.

Il est possible d'adapter des sièges spécifiques et des flotteurs pour limiter les risques de dessalages

Les pratiquants

Public concerné

Handicaps orthopédique
Hémiplégiques
Paraplégiques et assimilés,
Poliomyélitiques, amputés et assimilés,
Handicaps visuels
Infirmes moteurs cérébraux (IMC)
Handicaps auditifs

Classifications et épreuves ouvertes

Trois catégories de bateaux : skiff (un rameur en couple), double-scull (deux rameurs en
couple) et quatre rameurs en pointe avec barreur. Seuls des bateaux au standard FISA
peuvent être utilisés. Trois classifications fonctionnelles et quatre épreuves.
A- bras (skiff ou A1x hommes et femmes)
Compétition en skiff pour rameurs ayant l’usage de leurs seuls bras, ramant sur un siège fixe.

TA - trronc et bras (deux de couple ou TA2x)
Compétition en deux de couple pour équipages mixtes : 1 femme et 1 homme, capables d’utiliser leur tronc et leurs bras, ramant sur un siège fixe.

LTA - jambes, tronc et bras (quatre barré ou LTA4+)
Compétition en quatre barré pour équipages mixtes : 2 femmes et 2 hommes (+ 1 barreur), avec un handicap minimal, capables d’utiliser leurs jambes, leur tronc et leurs bras, ramant sur un siège à coulisse.

Plaquette handi aviron
Source FFAviron
handiaviron-plaquette
Fiche Handi aviron
source FFAvrion
handiaviron-cestquoi

Contacts utiles

Hélène GIGLEUX
helene.gigleux@avironfrance.fr
Tél. 01 45 14 26 40